Surtout ne pas parler d’amour !

Amour :

« Sentiment d’affection et d’attachement profond qu’éprouve une personne pour une autre » !

Pourquoi ?

N’est-il pas le cœur de chaque être vivant !

L’amour d’une mère, d’un père,

D’une famille, d’une tribu, d’une femme, d’un homme, d’un enfant.

Malheureusement, maltraité, enfermé, étiqueté l’amour n’a plus de souffle,

Il croule sous les injonctions de nos peurs.

Vouloir le comprendre, le fuir, le contourner, c’est s’enfermer à vie dans la désolation.

Quel enfant n’a pas souffert du regard détourné de sa mère au moment même où il crie au secours ?

La première blessure, la plus dure, est la plus cruelle.

Incompréhensible trouble enregistré au plus profond de nous,

C’est ce « pourquoi moi » ou « pourquoi pas moi » encore et encore.

Resté suspendu entre deux ressentis, l’amour et la colère.

L’éternel besoin de reconnaissance nous entache de blessures,

Imperméables aux événements il nous impose un chemin de données erronées.

Un manque ne se comble jamais,

Il s’apprend, il s’écoute, petit à petit il prend vie et comme toute vie naturellement prend fin.

Aimer ce n’est rien d’autre qu’un don de soi, un présent simple et entier,

Une magie de l’instinct, un sentiment d’une rare pureté.

Eleonore Vivas